Un apéro géant sinon rien !

Publié le par Monzoeil

Trinqué à la lecture de cet article du Figaro – Les apéritifs géants inquiètent la police

 

Article agrémenté de cette photo :

 

fdebfdbe-50f0-11df-9ef4-71ed82a091fa.jpg

 

Des bouteilles d'alcool vides sont disposées sur une table, le 25 mars 2010 à Rennes, lors d'un «apéro géant» organisé via le site communautaire Facebook.

 

dede.jpg 

- Ca, un apéro géant ? Du pipi de moineau oui !

 

 

Notre Dédé, solide pilier à la rédaction de Monzoeil nous signale que c’est le minimum syndical qu’il s’envoie derrière le gosier lorsqu’il démarre son p’tit déj.

 

Nous on veut bien, n’empêche que le Figaro nous brosse un tableau quasi apocalyptique de la jeunesse alcoolisée et dépravée de notre beau pays

Trinquer entre amis après le travail relèverait-il du passé ? La jeunesse française se met aux «apéros géants». Près de 3 000 inconnus ont initié le mouvement à Marseille en août 2009. Et la rencontre a fait boule de neige : 6 000 personnes en mars à Rennes, plus de 7 000 à Brest. Prochains rendez-vous : Lyon, Saint-Quentin (Aisne), Dinan (Côtes-d'Armor). Le site de socialisation Facebook fait le lien entre toutes ces personnes qui adhèrent à des groupes pour faire parler de leur ville, à travers ces événements, comme s'il s'agissait d'une compétition.

Bah ! Un peu comme Intervilles à une autre époque ! Pas de quoi fouetter un chat planqué derrière une barrique de beaujolais nouveau ! Sauf que la fiesta tourne parfois au « vinaigre » à en croire le même Figaro

Derrière la fête, l'alcool peut cependant faire des ravages. Pour la police, les apéritifs géants ne sont pas un sujet de plaisanterie. En Bretagne, les problèmes d'ordre public posés par ces nuits d'ivresse collective ont pris des proportions inquiétantes. «À Nantes, des collègues ont été sévèrement bousculés, les pompiers ont vu des grappes d'alcooliques s'accrocher à leurs camions, les secouant comme des pruniers, empêchant les secours, tentant d'arracher les essuie-glaces de leurs véhicules d'intervention» , se souvient un officier de la sécurité publique, écœuré par ces soirs de débauche. Les fêtards étaient 3 000 ce soir-là.

 

Des grappes d’alcooliques carrément ! Ca fait froid dans le dos quand même ! Mais que fait la police ?

 

flics-217x300.jpg

 

- Chef, j’ai acheté des cacahuètes pour aller avec le pastaga !

 

Ah d’accord ! on comprend effectivement que pour la police, les apéros géants ne soient pas un sujet de plaisanterie !

 

Vous n’avez pas encore les poils qui se dressent à la lecture de ces débauches païennes ? Alors voici le bouquet final

«Il y a plus grave, révèle un commissaire de police : depuis peu se développent des trash party. Ces réunions spontanées, via Facebook, se déroulent en plus petit comité, dans des lieux désaffectés, comme un entrepôt ou une vieille usine. Pour les jeunes, souvent mineurs, qui y participent, le but est d'abuser de l'alcool, du haschich et du sexe, sur fond de musique techno. Les mômes se défoncent littéralement.» L'apéro a parfois bon dos.

pinot_simple_flic_1984_reference.jpg

 - T’es sûr que c’est de la techno ? Parce que moi, j’ai pas envie d’une bavure !

 

 

Publié dans Monzoeil news

Commenter cet article

glamoureuse 26/04/2010 21:25



j'adore ton blog monzoeil parce que toi tu ne saccages pas la langue française



Monzoeil 26/04/2010 21:08



pour ça, faut aller voir Dédé !



cuculapraline 26/04/2010 21:01



A quand l'apero géant Monzoeillesque? je n'ai pas une tête a sucer ....des glaçons moi