Roy Buchanan: par la barbe du pro-fête

Publié le par Monzoeil


                                                            
La vache ! A partir d'aujourd'hui je vous garantis que ça va swinguer dans les chaumières et pour ceux qui n'aiment pas la fée électricité bien énervée, je leur conseille de faire un petit tour sur les guinguettes des bords de Marne avec papy et mamie.

Bon les amis, on va démarrer justement par l'anti guitar heroe total. Mais ne vous fiez pas au look pépère barbu sapé début XXème siècle. Ce gus vous ferait chialer avec sa gratte. Si, si je vous jure ! allez, place au maestro !
Mister Roy Buchanan

 


allez, une petite bio résumée du bonhomme - merci wikipédia

Roy Buchanan est un guitariste de blues et de rock américain né le 23 septembre 1939 à Ozark dans l'Arkansas et décédé le 18 août 1988 à Fairfax en Virginie. Virtuose de la guitare électrique, ce bluesman blanc était considéré par ses pairs comme l'un des tous meilleurs musiciens de blues de sa génération. Il n'a pourtant jamais obtenu de véritable reconnaissance médiatique.

 

Inconnu du grand public, Buchanan commence pourtant à attirer l'oreille de certains grands noms de la musique. En 1969, il aurait été ainsi contacté (comme tant d'autres...) par les Rolling Stones pour remplacer Brian Jones. Mais le véritable tournant de la carrière de Buchanan survient en 1971, lorsque une chaîne de télévision nationale lui consacre un long reportage. Le documentaire, intitulé "The Best Unknown Guitarist In The World (Le meilleur guitariste inconnu au monde) contribue enfin à faire sortir Buchanan de l'anonymat, et lui permet de signer un contrat avec une grande maison de disque. À ce titre, on le compare souvent à Danny Gatton, lui aussi virtuose de la Telecaster.


Tout au long des années 1970, Buchanan va ainsi publier huit albums, à la fois salués par la critique et couronnés d'un certain succès commercial.

Bon, arrivé à ce stade wikipédiestre, Mazoreille conseille le fabuleux live dénommé fort justement "live stock". eh oui, eh eh !

 Mais bien entendu, comme tous les grands, même les inconnus virtuoses, tout cela finira mal !

Mais l'épanouissement artistique de Roy Buchanan ne va pas nécessairement de pair avec un épanouissement personnel. Buchanan souffre en effet de longue date d'une dépendance à l'alcool. En 1988, suite à une violente dispute conjugale, sa femme appelle la police. Placé en cellule de dégrisement, Roy Buchanan est retrouvé mort pendu quelques heures plus tard.


Eh oui, cette fois ce n'est pas "putain de camion" comme pour Coluche mais putain de prison !

Mais rangez vos mouchoirs les amis car il est toujours là. Suffit de poser un de ses albums et ... ben oui ressortez vos mouchoirs je vous avais dit plus haut que sa telecaster faisait parfois chialer ! 

Publié dans Mazoreille musicale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Renard 21/11/2009 19:36


Magnifique effectivement...
Je ne le connaissais pas.. Merci à toi