Monzoeil et le Figaro dans le marigot

Publié le par Monzoeil

 croco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpg

 

Titre mordant du Figaro – Une ado survit 4 jours au milieu des crocodiles

 

37c18f22-47f5-11df-9715-bfada0c01cfb.jpg

 

- T’aurais au moins pu ramener un sac en croco, espèce de petite gourde !

 

Nadia Bloom, une Américaine de 11 ans atteinte d'une forme d'autisme, a été récupérée saine et sauve d'une zone prisée par les crocodiles. Une histoire qui tient du miracle.

 

Miracle ? Faut rien exagérer non plus. Si ça se trouve les crocos étaient repus ou plus simplement partis en vadrouille s’acheter des mocassins en peau de croco. C’est vrai quoi ! Toute la journée les pattes dans la gadoue ca devient limite inconfortable !

 

croco.jpg

 

- Mocassins tu parles ! il voulait piquer mes tongs et repartir avec un sac Vuitton !

 

Mais examinons dans le détail cette histoire peu banale

 

Vendredi dernier, soir de sa disparition, la police s'alarme en découvrant le casque et le vélo sur lequel la jeune adolescente, atteinte du syndrome d'Asperger, une forme aiguë d'autisme, avait été vue la dernière fois. Les autorités déclenchent alors des recherches dans les marécages alentours, en vain. Mais James King, bon samaritain qui fréquente la même paroisse que les parents de Nadia, décide de partir en exploration sur ses traces. Parti au point du jour, il s'enfonce sans relâche dans les épaisses couches de boue et de sable dans les environs boisés du lac Jesup, au centre de la Floride.

 

sables-mouvant2.jpg

 

- Excusez-moi, vous n’auriez pas vu une jeune fille sans casque et sans vélo errer dans les marécages ?

 

- Non connard ! Ah bordel, faut toujours qu’on vienne me faire chier pendant mes bains de boue !

 

Qu’est ce que vous croyez bande de lecteurs incrédules ! C’est qu’on en fait des rencontres dans les marécages putrides de Floride.

 

Appelant régulièrement la fillette, sa surprise n'est pas des moindres lorsque la voix de Nadia lui répond. Immédiatement, James King se précipite vers elle et appelle aussitôt les secours, indique les coordonnées GPS du lieu et balise l'endroit en recouvrant des arbres de papier toilette, «parce que c'est bien visible et biodégradable», indiquera-t-il plus tard à la télévision.

 

Papier toilette mon cul ! Il a trouvé plus astucieux le bougre de samaritain

 

sable-mouvant-L-1.jpg

 

- Je laisse dépasser mon string rouge. Parait qu’il est visible à plusieurs centaines de mètres et puis la petite ça la maintient en éveil !

 

Il serait pas plutôt un tantinet vicelard le bon samaritain ?

 

Au téléphone, Nadia rassure les secours et décrit quelques bleus. Plus de deux heures auront fallu aux pompiers pour retrouver Nadia, qui avait trouvé refuge sur un îlot au milieu du marécage, situé à seulement 800 mètres de chez elle. Entre temps, James King lui offre de l'eau, une pomme et des barres nutritives.

 

Saucisse_de_Nyons.jpg

 

 

- Je lui ai même proposé ma grosse saucisse mais cette conne en plus d’être autiste, elle est végétarienne !

 

Monzoeil confirme : il est bien vicelard le bon samaritain !

Aussitôt admise à l'hôpital Seminole de Longwood, Nadia ne souffre que de légères ecchymoses, de nombreuses piqûres d'insectes et de déshydratation. Peu de choses en comparaison des centaines d'alligators et autres serpents du marécage qui auraient pu la tuer.

 

alligator.jpg

 

 

- J’vous la rends, y a rien à bouffer sur de l’autiste !

 

En tout cas et grâce à Dieu, tout est bien qui finit bien !

Quant à son sauveur, érigé depuis en véritable héros, il ne cesse de clamer «gloire à Dieu !». Et d'affirmer : «C'est le Seigneur qui a guidé mes pas vers Nadia. J'ai passé tout mon temps à l'appeler et à prier. Mes prières ont été exaucées.»

Toute la communauté religieuse s'était également mobilisée par la prière autour de la famille de Nadia, en attendant leurs retrouvailles. Une réunion qui, il faut croire, relève du miracle.

alligator-at-door.jpg

 

- Finalement j’vais me faire toutes les grenouilles de bénitier d’un seul coup. Elles sont dodues et ça se digère bien si on recrache les grains de chapelet !

 

Et ami croco, n’oublie pas de récupérer les paires de pompes pour tout tes potes du marigot !

 

Et vous amis lecteurs, n’oubliez pas de remercier le Figaro et Monzoeil pour cette histoire qui vous change un peu des « rumeurs » et autres sako-dingologies !

 

 croco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpgcroco-copie-1.jpg

Publié dans Monzoeil news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sganarel 18/04/2010 12:40



Salut Monzoeil


Je te croque Odile , c'est ali qu'a tort, j'en suis caïman sûr !



sacapuce 17/04/2010 10:46



Monzoeil nous a pondu un scénario digne des grands films d'horreur , avis aux producteurs


Merci de nous foutre les chtons !